En France, le liège est produit et transformé dans le Var, la Corse, Les Pyrénées Orientales et en Aquitaire. Le déclin de la filière française doit beaucoup à la faible mécanisation de sa production et à la concurrence de pays tels que l'Espagne, le Portugal ou encore le Maroc. Le liège reste cependant un écomatériau de choix. 

Ecologique 

Le chêne-liège est un grand consommateur de gaz carbonique quand il est exploité (jusqu'à 3 fois plus que son "concurrent local" le pin maritime !).  Sa tranformation est peu énergivore et ne demande pas ou peu d'apports d'intrants chimiques. Il a un bilan écologique plutôt positif mais, au vu de certains, pâtit de ses coûts de transports (un rapport poids volume défavorable). Il reste relativement cher. 

En construction 

Il est très apprécié pour ses performances thermiques et acoustiques. Avec un lamba de 0,040, il rivalise avec le chanvre. Il est alors présenté en plaques ou en vrac. Le liège est surtout apprécié pour ses qualités acoustiques et anti-vibratoires. Présenté en bandes ou plaques, il permet d'atténuer les bruits d'impacts (sous planchers, armatures métalliques, ...) et de diminuer la réverbération et la propagation des bruits aériens (conversations, télévisions, bruits extérieurs, ...). 

Les meilleurs sites