Comprendre les indicateurs techniques

 

Les indicateurs techniques présentés ci dessous sont ceux qui reviennent le plus souvent, particulièrement dans la description des isolants.

Ils constituent alors des critères de choix pour retenir un matériau plutôt que l'autre. Les écomatériaux affichent, en général, les meilleurs coefficients dans leurs catégories d'usage. 

A noter : les coefficients des différents écomatériaux ne s'additionnent pas quand ils sont superposés. Le calcul est un peu plus complexe (voir le site de Office fédéral de l'énergie - Suisse). 

Nature Nom Définition
Coefficient λ

La conductivité thermique λ (lambda) d'un matériau représente le flux de chaleur qui passe en une seconde à travers une surface de 1 m2 et une épaisseur de 1 m (autrement dit à travers un cube d'un mètre de côté), lorsqu'il y a une différence de température de 1°C (équivalent à un degré Kelvin) entre l'intérieur et l'extérieur. Son unité se donne en watts par mètre et Kelvin: W/(m.K)


 

Coefficient U

La valeur U donne une information sur la performance d'isolation d'un élément de construction (mur, toit, plancher, porte, fenêtre...) Elle indique la quantité de chaleur qui passe en une seconde à travers une surface de 1 m2 lorsqu'il y a une différence de température de 1°C entre l'intérieur et l'extérieur. L'unité de la valeur U se donne en watts par mètre carré et Kelvin: W/(m2.K) Plus la valeur U est petite, meilleure est l'isolation thermique et moins l'élément laisse perdre la chaleur. La valeur U d'une couche isolante dépend de la conductivité thermique λ (lambda) du matériau et de son épaisseur (en m) : U = lambda / épaisseur.


 

Coefficient R

La résistance thermique R est l'inverse de la valeur U, autrement dit elle indique la tendance d'un élément de construction à résister au passage de la chaleur. Son unité est donc l'inverse de celle de la valeur U, soit: (m2.K)/W Plus la résistance d'un élément de construction est élevée, moins il laisse perdre de chaleur. La valeur R se déduit directement de la valeur U : R = 1 / U    = épaisseur / lambda


 

Classement I.S.O.L.E

Le profil d’usage « ISOLE » est destiné à faciliter l’expression de l’aptitude à l’emploi des isolants en fonction des besoins exprimés par les utilisateurs. I : Propriétés mécaniques en compression avec 5 niveaux : I1 à I5 (du moins au + résistant) ; S : Comportement aux mouvements différentiels avec 5 niveaux : S1 à S5 (du moins au + stable) ; O : Comportement à l'eau avec 3 niveaux : O1 à O3 (du moins au + imperméable) ; L : Propriétés mécaniques utiles en cohésion et flexion avec 4 niveaux : L1 à L4 (du moins au + résistant) ; E :Perméance à la vapeur d'eau avec 5 niveaux : E1 à E5  (du moins au + perméable à la vapeur d'eau)


 

Classement Réaction au feu (France)

Un classement, composé de 6 catégories, qui définit la réaction au feu des matériaux:
- M0 " incombustibles "
- M1 " non inflammables "
- M2 " difficilement inflammables "
- M3 " moyennement inflammables "
- M4 " facilement inflammables"
- M5 " très facilement inflammables"
Il est généralement remplacé par les Euroclasses de réaction au feu : Euroclasses Classes (selon la NF EN 13501-1)


 

Classement Réaction au feu (Euroclasses) Pour les produits de construction les classements sont :
- A1, A2, B, C, D, E, F
- s1,s2,s3 (pour les fumées)
- d0, d1, d2 (gouttelettes et débris enflammés)
En particulier :
- Classes A1, A1FL, A2 et A2FL pour les produits peu ou pas combustibles
- Classe B ou BFL : pour les produits combustibles dont la contribution à l'embrasement est très limitée
- Classe C ou CFL pour les produits dont la contribution à l'embrasement est limitée
- Classe D ou DFL pour ceux dont la contribution à l'embrasement est significative
- Les classes E, EFL, F et FFL sont réservées aux produits combustibles dont la contribution à l'embrasement généralisé est très importante.