Question de définition

Ecoconstruire : une définition non marchande.

Nous se sommes pas dans le "green business". L'écoconstruction n'est pas le mot magique destiné à vendre et dont certains abusent. L'écoconstruction est une démarche.

C'est une démarche qui se veut respectueuse de l'environnement dans lequel l'écoconstructeur (seul ou en groupe) inscrit son projet. Ecoconstruire, c'est se préserver (santé et qualité de vie) en préservant les autres (moindre impact). Il ne sert à rien d'opposer nature et technologie, chacune contribue à la démarche d'écoconstruction. 

La nature, d'abord et surtout. Elle est, dans la démarche d'écoconstruction, la source (et ressource limitée) des matériaux - écomatériaux -. L'objectif est de privilégier des ressources naturelles - terre,bois, chanvre, ... - , reconstituables et/ou réutilisables, si possible produites localement et dont la transformation est peu consommatrice d'énergie (fossile ou non). Chaque région française a ses spécificités, ses techniques traditionnelles et il est bon, dans une démarche d'écoconstruction, de s'appuyer sur celles-ci.  

La technologie, ensuite. Il faut distinguer ce que la technologie amène dans la mise en oeuvre des matériaux et ce qu'elle apporte, plus généralement, à l’objectif final de préservation des ressources, par la limitation de leur consommation. Au titre de la mise en oeuvre, les procédés industriels développés par la filière bois ont amplement contribué à sa reconnaissance et à l'augmentation du nombre de réalisations en bois (en 2011, l'architecture bois représente plus de 11% des constructions neuves). Au titre de la préservation des ressources, la croissance du solaire est d'un apport significatif dans la diminution d'une dépendance aux énergies fossiles et dans la valorisation d'une ressource abondante et indéfiniment disponible        

La démarche d'écoconstruction est un équilibre raisonnable entre les apports de la nature et de la technologie, dans la recherche d'un bilan neutre et humainement soutenable.